Espace dédié aux fans francophones du groupe de métal symphonique Therion


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

31/10 : soirée métal Epiphora'lloween

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

EPIPHORA PRODUCTIONS présentent :



Myspace :
DE PROFUNDIS (doom death metal) : www.myspace.com/deprofundisuk
NIGHT CREEPERS (pagan folk black metal) : www.myspace.com/nightcreepers
BEYOND THE PAIN (melodic prog death metal) : www.myspace.com/beyondthepainmusic
ERAZER (thrash death metal) : www.myspace.com/erazergroup
ODITHEOR (sympho black metal) : www.myspace.com/oditheor



Voir le profil de l'utilisateur
Epiphor'Halloween

En cette soirée d'Halloween, je décide d'aller fourrer mon museau à un petit festival métal à deux pas de chez moi. La soirée a lieu dans un petit coin aménagé dans le fond d'un restaurant... Lorsque j'arrive sur les lieux, la soirée vient tout juste de débuter, dix pélerins assistent au concert, il n'y a vraiment pas foule... En même temps, Bagnolet (93) n'est pas réputée pour être un nid de métalleux...



Erazer
Les confrères Bourguignons d'Erazer envoient un Thrash-death metal, direct et brutal. Le chant est proche du brutal death, parfois suivi de parties claires, rappelant vaguement du My Dying Bride par moment. On n'aperçoit que très rarement le visage du chanteur, toujours caché par ses longs cheveux noirs. Les compos sont intéressantes, on sent qu'il y a du travail derrière. Brillament exécutées, les chansons sont fracassantes, lourdes et dévastatrices. Sur des rythmes tantôt rapides tantôt mid-tempo, les riffs viennent écrabouiller le peu d'humanité ressortant de la musique. Les mélodies sont très sombres, idéales pour cette soirée d'Halloween!
Bonne découverte, à surveiller, ces gars-là peuvent aller loin!

SETLIST
Intro
Lost
Instru
Le chemin des morts
Everything is black
So cold
Dependance
Confusion
Pripiat








Oditeohr
Cette poignée de garçons, habillés très classe en noir et bordeaux (chemise, bretelles ou foulard), proposent un black-metal symphonique d'excellente qualité. Après une intro classique d'opéra, la déferlante de riffs et de blasts font trembler les vitres du restaurant. Le chant, en français, est rauque, la voix est emplie de détresse, de désespoir et de rage. Il commence à faire chaud dans la petite salle, le chanteur a d'ailleurs tôt fait de tomber la veste, pour se retrouver en marcel, ce qui fait assez décalé par rapport au reste du groupe. Les yeux fermés et les doigts crispés sur son micro, il crie douleur et violence. Les textes sont très orientés religion occulte, voire blasphématoire, on entend parler de châtiments divins ou de rédemption des anges...
En plus du clavier, des samples viennent ajouter un petit côté terrifiant à la musique, et instaure des ambiances que l'on peut
assimiler à des scènes glauques dans certains films d'horreur, où le héros se retrouve seul au milieu de la nuit dans un cimetière sinistre.
L'ensemble est bien orchestré, le résultat n'est pas mauvais du tout, les symphonies sont complexes et travaillées, elles s'intègrent bien à la musique. Entre Dimmu Borgir et Anorexia Nervosa, le groupe mérite qu'on s'y intéresse davantage.

SETLIST
Intro
BTS
Mortifer
Arcanum
Chatte
Asmode
Mlar
Redemption







Pause d'une heure avant le groupe suivant, pour permettre à un classe d'élèves étrangers de diner dans la salle de restaurant, au calme.


Beyond The Pain
Après une intro orageuse, les BTP (tiens, c'est rigolo cet acronyme) entame leur set en envoyant un prog-death métal mélodique de bonne facture. Aux claviers, la grande Eira fait voltiger ses longs cheveux tandis que ses doigts effleurent les touches en produisant tantôt du piano, tantôt du son d'orgue. Le couple de guitaristes, rythmique et soliste, est mixte. Tout le monde bouge en rythme, à l'instar d'Arnold, le chanteur, qui donne de la voix et headbangue comme un furieux. Devant une bonne trentaine de personnes, le groupe réussit à capter toute l'attention et à faire participer les gens. Nous aurons droit à une magnifique reprise de Moonspell ("Night Eternal"), exécutée avec brio, avec des solos en tapping et une atmosphère inquiétante, tout est là pour recréer ce tube du combo portugais.
Le morceau "The Alternate Eve" débute par une petite partie drums & bass, sitôt suivie par des envolées de riffs puissants.
Ca headbangue sévère, c'est énergique, parfois à tel point que le batteur en lâche une baguette! On remarque le charisme du chanteur qui, dans ses mouvements, exprime bien les sensations partagées et illustre correctement les idées des textes. Il remercie l'organisateur, le public, et tout les groupes (comment ça, "sauf un" ?? LOL). Beyond The Pain laisse une très bonne impression, j'entends un mec derrière moi dire : "j'pensais pas que ce serait aussi bien! Même très très très bon". Je ne peux évidemment qu'approuver ses propos ;-)

SETLIST
Intro
Alone and Hostile
Flesh Made Mad
Septichism
Night Eternal (Moonspell cover)
The Alternate Eve
Shape Her Death
Dig It All








Nightcreepers
Nightcreepers, c'est du folk pagan. Les musiciens, grimés par de longues marques noires au visage, sont en kilt et portent une peau de bête sur les épaules. Ils représentent bien le style, la bière dans une main, l'accordéon dans l'autre, on dirait un remake de Korpiklaani.
Sur l'intro, ils tous de dos, puis, lorsque démarre la musique, ils lèvent le poing, se retournent et entament un folk black-metal puissant, aux guitares lourdes, sur lesquelles viennent s'ajouter un accordéon dansant. Le chanteur a une très belle voix, son chant est rugueux, complété par le guitariste et le bassiste pour les choeurs. Je les placerais entre Finntroll et Ensiferum. Ca headbangue beaucoup, même le batteur derrière ses fûts fait tournoyer sa longue tignasse tout en bourrinant. Le public, malheureusement guère plus nombreux qu'avant, participe beaucoup, dansant, faisant des "hey hey" à foison.
Si cela parait assez étrange de voir un groupe français évoluer dans un style d'ordinaire associé aux pays scandinaves, je dois dire qu'ils s'en sortent très bien! Je les verrais sans problème ouvrir pour Turisas ou Ensiferum.
Un mec complètement bourré fait chier tout le monde depuis le début du concert, musiciens y compris, les gens l'envoient balader
plus ou moins gentiment. A un moment donné, le bassiste tient son instrument à la façon d'un fusil et fait mine de le dégommer, et est acclamé par tout le monde. La "victime" ne capte rien évidemment, on ne sait même pas s'il reste du sang dans l'alcool qui lui coule dans les veines...
Sur le dernier morceau, l'accordéoniste revêt le masque de feu Mickael Jackson, ça fait marrer les gens. Là encore, très bonne découverte, c'est très volontiers que j'irais les revoir dès que l'occasion se représente.


SETLIST
Sample intro
Set sails
Battle through the wind
Leech the pain
Pursuit of the wolf
The warcryer
Dusk
Siegfried
Forest of whispers
Les plaines de Hel
La flotte impure
The treasure hunter








De Profundis
Sur une intro lancinante au violon, les musiciens de la formation britannique de De Profundis prennent place. Commence alors une musique doom-death, dont les riffs rapides, les percussions tantôt rapides tantôt lentes à mourir, et la voix profonde et désespérée du chanteur vous glacent les sang. Derrière ses longs cheveux lui recouvrant le visage, on devine une expression évoquant peine et douleur. Leur slogan aurait pu être : "Au royaume de la douleur, la souffrance est reine".
Le guitariste (soliste) fait preuve d'une extrême précision, on dirait presque que c'est "facile" de jouer de la guitare! Le son est excellent, le show est soigneusement préparé et calculé, le chanteur s'efface pour laisser place au guitariste, le temps d'un solo, d'une façon tout à fait naturelle, sans même un regard, les musiciens tournent alternativement sur le devant de la scène, tout est parfaitement orchestré.
Très bon concert, d'excellente qualité, on regrette juste le manque de public... Ce doit être assez frustrant pour eux, qui viennent d'Angleterre, de se retrouver au fond d'un resto devant vingt personnes, dont un mec complètement bourré (toujours le même, pff).

SETLIST
Intro : the ephemeral burden
Ablaze in autumn's fire
Nocturnal splendour
Delusion of life
Crimson black bleeding
Cold is the grave
The mourner
Outro





Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum